Manipuler

Ce qui est tapé dans la zone de texte, est joué immédiatement en morse. On peut donc se passer de clé dans ce cas.

 

On peut charger un texte, en sélectionner une partie, jouer cette partie de texte, en morse. Il suffit pour cela, de sélectionner la partie de texte à jouer, de la manière standard, sous Windows.

 

La durée du texte sélectionné est affichée, ainsi que le nombre de caractères sélectionnés.
Si aucune sélection n’est active, alors le programme indique la ligne, le caractère, et la durée depuis le début du texte, jusqu’au curseur.

 

La case à cocher ‘Cacher le texte’, permet d’afficher des ‘ ?’, en lieu et place des caractères originaux.

Commandes :

Des commandes permettent certaines modifications du contexte de manipulation :
Chaque commande est active après le premier caractère espace rencontré.

\speed(nombre) : permet de changer la vitesse de manipulation
Exemple : \speed(12), passe la vitesse à 12 mots par minutes. Les limites valides sont entre 5 et 60.

\sayl(lettre ou chiffre ou ponctuation) : Cette commande épelle le caractère spécifiée entre les parenthèses (prononciation française ou anglaise). Les caractères valides sont les suivants :

 

!     "     '    (     )     *     +     ,     -     .     /    :     ;     <     =     ?

0     1     2     3     4     5     6     7    8     9   

@     A     B     C     D     E     F     G    H     I     J     K     L     M     N     O

 

P     Q     R     S     T     U     V     W    X     Y     Z

\sayil(lettre) : Cette commande épelle la lettre spécifiée entre les parenthèses (prononciation française ou anglaise). Les caractères valides sont les suivants :

Alpha     Bravo     Charlie     Delta     Echo     Fox-trot     Golf    Hotel     India     Juliet     Kilo     Lima     Mike     Novembre     Oscar       Papa     Quebec     Romeo     Sierra     Tango     Uniform     Victor     Whisky    X-Ray     Yankee     Zoulou.

Exemple : \sayil(a) prononcera le mot ‘Alpha’

 

\saystart et \saystop : Tous les caractères placés entre ces deux commandes sont épellées en alphabet phonétique international.
Exemple : \saystart abcdefghijklmnopqrstuvwxyz \saystop

 

\silence(nombre de secondes) :  Cette commande provoque un silence dont la durée est précisée entre parenthèses.
Exemple : \silence(2) : Provoque une attente de deux secondes.

\slow ou \s : Permet la manipulation en mode espacé, c'est-à-dire que le keyer automatique insérera des espaces entre chaque lettres artificiellement. Cette commande n’est valide que pendant un mot seulement.

Exemple : CQ CQ de F8EHO \s F8EHO

Dans cet exemple, le callsign F8EHO sera manipulé la première fois à la vitesse normale, et la deuxième fois à la même vitesse de manipulation, mais avec un espace entre chaque caractères.

\label(n) et \goto(n)
Où n est un nombre entier entre 0 et 9 (inclus)
\label(n) définit une étiquette à l'endroit ou elle est positionnée dans le texte
\goto(n) effectue un branchement inconditionnel vers l'étiquelle dont le numéro correspond.
Voici un exemple pour une balise : \label(0) BEACON DG8XXX BEACON DG8XXX \sleep(30) \goto(0)
Le programme va manipuler "BEACON DG8XXX BEACON DG8XXX" puis attendra 30 secondes, puis retournera au début (label(0)) et la séquence se répètera indéfiniment jusqu'à arrêt avec le bouton 'Stop'.

Powered by Drupal